L'Enchanteresse et autres pièces transposées au luth baroque | XVIIe et XVIIIe siècles

L'Enchanteresse et autres pièces transposées au luth baroque | XVIIe et XVIIIe siècles

Marais - Forqueray - Chambonnières - Couperin - D'Anglebert • Luth Baroque • Tablature française

Le Manuscrit de Londres | Volume 2

Le Manuscrit de Londres | Volume 2

Silvius Leopold Weiss (1687-1750) • Luth Baroque • Tablature française

Los seys libros del Delphin, Valladolid 1538

Luys de Narváez (c.1505-1552) • Vihuela • Tablature Italienne & Française

HT : €74,83
Disponibilité : En stock
SKU
LLDE0024

• Compositeur(s) : Luys de Narváez (c.1505-1552)
• Titre : Los seys libros del Delphin, Valladolid 1538
• Année d'édition : 1538
• Source : Ms. E-Mn R/9741

Los seys libros del Delphin, Valladolid 1538

Los seys libros del Delphín est, pour la musique de vihuela du XVIe siècle, l’un des livres les plus renommés. C’est la seule musique de vihuela de Luis de Narváez qui ait survécu. Également compositeur de musique vocale polyphonique, Narváez jouissait à son époque d’une renommée considérable et était à la fois en relation avec la royauté espagnole et avec les plus importantes maisons nobles du royaume espagnol. Sa renommée est attestée par le fait que dix-huit des trente-sept œuvres de Los seys libros del Delphin ont été réimprimées en Espagne et dans les Pays-Bas, ou copiées dans des manuscrits en Angleterre. Depuis la renaissance moderne de la vihuela, la musique de Narváez est bien connue, autant jouée sur des instruments originaux que dans les transcriptions pour guitare classique. C’est le cas, en particulier, de ses variations sur « Guárdame las vacas » et sa version envoûtante de « Mille regrets » de Josquin qu’il nomme la « Canción del Emperador ».

Publié à Valladolid en 1538, Los seys libros del Delphin fut le premier livre de tablature instrumentale à être imprimé en Castille. Son titre reflète les mêmes croyances dans le pouvoir de la musique que celles expliquées dans El Maestro de Luis Milán (Valencia, 1536), la seule musique de vihuela à avoir été publiée avant le livre de Narváez. Alors que le livre de Milán rappelle la figure d’Orphée, Narváez s’appuie sur un autre personnage mythologique, le joueur de lyre Arion. Enlevé par des pirates à son retour de Sicile, Arion attira par son chant une bande de dauphins. Pour éviter d’être assassiné par les pirates, il sauta dans la mer et fut miraculeusement sauvé par l’un des dauphins qui l’emporta en toute sécurité jusqu’à la rive, montrant encore le pouvoir de la musique à vaincre l’adversité. Malgré cette relation humaniste, le livre de Narváez est, en tout point, très différent de El Maestro de Milán. Les deux livres représentent des courants assez distincts de la pratique instrumentale dès les années 1530. En termes purement physiques, les deux livres sont d’abord très différents par la taille, et les différences fondamentales dans la notation des tablatures indiquent qu’ils appartiennent à des pratiques différentes. Plus que tout, cependant, c’est la différence musicale qui les démarque le plus.

Narváez était un polyphoniste entraîné et il avait été formé dans la composition du contrepoint imitatif. Dans sa supplique à Charles V pour obtenir la permission de publier Los seys libros del Delphin, il raconte, en outre, avoir rassemblé la musique d’autres instrumentistes, en particulier de Luis de Guzmán et de Francesco da Milano, que Narváez présente comme inconnue en Espagne à cette époque. Aucune musique de Guzmán ne subsiste, mais des affinités stylistiques sont évidentes entre la musique de Narváez et celle du divin Francesco, tant dans la fluidité de leur contrepoint que dans l’étendue de leurs textures musicales.

Chacun des six livres qui composent le Delphin est consacré à un genre du répertoire différent, comme s’ils étaient des chapitres individuels d’un livre. Les deux premiers contiennent quatorze fantaisies (fantasias), le suivant est une collection d’œuvres de Josquin, Gombert et Richafort mises en tablature, et les trois derniers traitent respectivement des variations sur des airs d’hymnes, de mélodies de villancicos et de formules harmoniques, avec quelques chansons pour vihuela et voix et une basse danse. Nous avons ici les plus anciennes variations connues dans l’histoire de la musique occidentale. Le premier livre, le libro primero, comprend un cycle de huit fantaisies étendues présenté dans l’ordre des modes. Les fantaisies, plus petites, du deuxième livre montrent la remarquable capacité de Narváez à créer des compositions idiomatiques élégantes combinant rhétorique musicale claire et art contrapuntique. La plupart des fantaisies des deux livres sont des œuvres d’imitation polythématiques, et montrent une affinité avec le style italianisant de Francesco et de ses contemporains. Deux des fantaisies (6 et 7) sont mono thématiques, basées respectivement sur les thèmes fa ut mi ré et ut ré mi fa mi. Une autre fantaisie est essentiellement harmonique, « de consonancias ».

La plupart des fantaisies peuvent être considérées comme basées sur un modèle tripartite : exposition - développement - conclusion. Beaucoup commencent par un thème imitatif dans une texture en expansion progressive. Les épisodes internes qui constituent le développement étendent le mouvement musical initial en utilisant des ressources variées, en particulier l’imitation de motifs mélodiques plus courts, le contrepoint libre ou des séquences qui sont une caractéristique très marquée de son style personnel. Les conclusions sont caractérisées par des répétitions suivies de brèves codas. La fantaisie qui ouvre le volume est une parodie qui s’inspire de la chanson Adieu mes amours de Josquin et de Tu per ton temps de Gombert.

Le libro tercero ou troisième livre contient des mises en tablature de parties de messes par Josquin, Gombert et Richafort. Le quarto libro est consacré à deux séries de variations sur les mélodies de l’hymne O gloriosa Domina et De sacris solemnis, variations contrapuntiques de mélodies grégoriennes avec des configurations variées de voix et de métriques. Narváez décrit les œuvres du quinto libro comme des « romances et villancicos » pour chanter et jouer, et avec des contrepoints pour certains d’entre eux. Ce sont trois variations sur Si tantos halcones et six sur La mi cinta dorada et aussi cinq autres chansons accompagnées. Le sexto libro comprend plusieurs variations sur un motif, soit vingt-deux sur Conde claros, quatre sur Guárdame las vacas, trois sur une variante du passamezzo antico, plus une basse danse finale. Les seules pièces de polyphonie vocales de Narváez sont ses motets De profundis clamavi publiés dans Quartus Liber cum Quatuor vocibus : Motteti Del Fiore (Lyon, Jacques Moderne, 1539) et les cinq voix O salutaris hostia dans le Quintus Liber Mottetorum ad Quinque, et Sex, et Septem Vocem (Lyon, Jaques Moderne, 1542).

L’édition originale de Los seys libros del Delphin fut la première tentative d’impression de tablatures par Diego Fernández de Córdoba, un imprimeur respecté de Valladolid. Pour décider de la manière d’imprimer un livre de tablature, il aurait probablement examiné d’autres tablatures afin de comprendre la nature du projet et la façon dont les autres imprimeurs avaient abordé cette tâche. J’oserai dire que Narváez aurait pu lui montrer une copie du livre de tablatures de Giovanni Antonio Casteliono, Intitulatura de Leuto de diversi autori (Milan, 1536), car il y a beaucoup de similitudes dans le format et le processus d’impression, avec en particulier la disposition et l’utilisation de plusieurs tirages dans l’impression. Fernández de Córdoba a réalisé l’impression avec un haut niveau de précision et avec d’excellents résultats.

Cinq exemplaires de Los seys libros del Delphin ont survécu. Deux sont à la Biblioteca Nacional de España à Madrid. L’un était précédemment à la Biblioteca Real (cote R/9741) tandis que le deuxième exemplaire (R/14708) provenait de la collection de Francisco Asenjo Barbieri. Les autres exemplaires sont conservés à la British Library de Londres (K.2.h.11), à la Biblioteka Jagiellonska de Cracovie (Mus. ant. pract. N70) antérieurement à la Deutsche Staatsbibliothek de Berlin, et à la Bibliothèque du Congrès de Washington (M140.N3). On ne sait pas où se trouve un autre exemplaire signalé par Rubio Piqueras dans la Biblioteca Provincial de Toledo (aujourd’hui la Biblioteca de Castilla-La Mancha) en 1922. Tous les exemplaires ne sont pas identiques. Il semble que des corrections mineures aient été effectuées au cours du processus d’impression, vraisemblablement lorsque l’auteur est venu à l’atelier pour vérifier les épreuves, comme cela était généralement spécifié dans les contrats d’imprimerie espagnols.

Compte tenu de la qualité et de la précision de l’impression originale, la réalisation de cette nouvelle édition, près de cinq cents ans plus tard, n’a pas posé de grandes difficultés. Le texte original ne contient qu’un petit nombre d’erreurs. Les modifications apportées au texte musical sont indiquées dans l’édition elle-même par des notes en bas des pages de tablature afin que les joueurs puissent les consulter facilement et décider de les observer ou non. Nous avons limité les changements aux chiffres qui sont d’évidence erronés. D’autres sont peut-être incorrects, mais ils ne dérangent pas la logique musicale ; ils ont alors été laissés inchangés. Les textes sont présentés avec l’orthographe originale, modernisée seulement selon la pratique castillane standard par l’addition d’accents et de majuscules pour les noms propres.

© 2021 John Griffiths | Le Luth Doré ®

ITALIAN TABLATURE (URTEXT)
 
Libro primero. Fantasias
[1] Primer tono por gesolreut
[2] El segundo tono
[3] Tercer tono
[4] El quarto tono
[5] Quinto tono de Consonancia
[6] Sesto tono sobre fa vt mi re
[7] Septimo tono sobre vt re mi fa mi
[8] El octauo tono
 
El segundo libro
[9] Fantasía del primer tono
[10] Esta fantasia es del quarto tono
[11] Esta fantasía es del quinto tono
[12] Otra fantasía del quinto tono
[13] del primero tono por gesolreut
[14] Fantasía
 
El tercero libro
[15a] Sanctus [de Josquin] de la misa [Ercules Dux ferarie]
[15b] Ossanna de la misma missa
[16a] Sanctus de Josquin de la misa faissan regres
[16b] Ossanna de ma misma missa
[17] Este cum sancto spiritu es de la Missa sine nomine de Josquin
[18] La canción del Emperador… de Josquin
[19] [Jamais je n’euz tant de soulas] Cancion de Nicolas Gombert
[20] Canción [Si par soufrir]
[21] Ricaforte. Je veulx layser melancolie
 
El quarto libro
[22] Seys diferencias de contrapunto sobre el igno... O gloriosa domina.
Segunda diferencia de dos tiples sobre el tenor
Tercera diferencia a duo
Quarta differencia de proporcion
Quinta diferencia el canto llano por tiple Dupla.
Sesta diferencia es canto llano por tenor
[23] Otras seys diferencias de Sacris solemnis
Segunda diferencia
Tercera diferencia de proporcion Quarto contrapunto
Quinta diferencia es a duo
Otro contrapunto de Sacris solemniis
 
El quinto libro. Romances y villancicos
[24] Ya se asienta el rey Ramiro
[25] Paseábase el rey moro
[26] Tres diferencias sobre vn villancico que dize 
si tantos halcones la garça combaten
Segunda diferencia
Tercera diferencia
[La buelta]
[27] Seys diferencias de contrapunto sobre vn villancico... 
y la mi cinta dorada por que me la toma quien no me la dio.
Segunda diferencia
[Tercera diferencia]
Quarta diferencia
Quinta diferencia
Sesta diferencia
[28] La bella mal maridada
La buelta
[29] Contra punto sobre el villancico que dize: 
con que la lauare la tez de la mi cara.
La buelta
[30] Arde coraçon arde
 
El sesto libro
[31] Conde Claros del sexto tono
[32] Quatro diferencias sobre Guardame las vacas. Son del primer tono
[33] Otras tres diferencias hechas por otra parte
[34] Baxa de contrapunto el canto llano lleua el tiple. Es octauo tono. 
 

FRENCH TABLATURE
 
Libro primero. Fantasias
[1] Primer tono por gesolreut
[2] El segundo tono
[3] Tercer tono
[4] El quarto tono
[5] Quinto tono de Consonancia
[6] Sesto tono sobre fa vt mi re
[7] Septimo tono sobre vt re mi fa mi
[8] El octauo tono
 
El segundo libro
[9] Fantasía del primer tono
[10] Esta fantasia es del quarto tono
[11] Esta fantasía es del quinto tono
[12] Otra fantasía del quinto tono
[13] del primero tono por gesolreut
[14] Fantasía
 
El tercero libro
[15a] Sanctus [de Josquin] de la misa [Ercules Dux ferarie]
[15b] Ossanna de la misma missa
[16a] Sanctus de Josquin de la misa faissan regres
[16b] Ossanna de ma misma missa
[17] Este cum sancto spiritu es de la Missa sine nomine de Josquin
[18] La canción del Emperador… de Josquin
[19] [Jamais je n’euz tant de soulas] Cancion de Nicolas Gombert
[20] Canción [Si par soufrir]
[21] Ricaforte. Je veulx layser melancolie
 
El quarto libro
[22] Seys diferencias de contrapunto sobre el igno... O gloriosa domina.
Segunda diferencia de dos tiples sobre el tenor
Tercera diferencia a duo
Quarta differencia de proporcion
Quinta diferencia el canto llano por tiple Dupla.
Sesta diferencia es canto llano por tenor
[23] Otras seys diferencias de Sacris solemnis
Segunda diferencia
Tercera diferencia de proporcion Quarto contrapunto
Quinta diferencia es a duo
Otro contrapunto de Sacris solemniis
 
El quinto libro. Romances y villancicos
[24] Ya se asienta el rey Ramiro
[25] Paseábase el rey moro
[26] Tres diferencias sobre vn villancico que dize 
si tantos halcones la garça combaten
Segunda diferencia
Tercera diferencia
[La buelta]
[27] Seys diferencias de contrapunto sobre vn villancico... 
y la mi cinta dorada por que me la toma quien no me la dio.
Segunda diferencia
[Tercera diferencia]
Quarta diferencia
Quinta diferencia
Sesta diferencia
[28] La bella mal maridada
La buelta
[29] Contra punto sobre el villancico que dize: 
con que la lauare la tez de la mi cara.
La buelta
[30] Arde coraçon arde
 
El sesto libro
[31] Conde Claros del sexto tono
[32] Quatro diferencias sobre Guardame las vacas. Son del primer tono
[33] Otras tres diferencias hechas por otra parte
[34] Baxa de contrapunto el canto llano lleua el tiple. Es octauo tono.

 

• Éditeur(s) : John Griffiths
• Typographie des tablatures : Jean-Daniel Forget
• Période musicale : Renaissance
• Instrument(s) : Vihuela 6c
• Instrumentation : Vihuela solo
• Notation : Tablature italienne & française
• Édition moderne : Urtext
• Éditeur : Éditions Urtext Le Luth Doré
• Année de publication : 2021
• Collection : Guitar and Vihuela Music Collection

• Pages : 260 pp.
• Dimensions : 230x310 mm
• Poids : 0,810g
• Reliure : Dos carré collé cousu
• ISMN : 377-0-0017-8852-4

 

John Griffiths
Vihueliste et musicologue

John Griffiths est un éminent vihueliste et luthiste, et, plus particulièrement, il est chercheur en musique et culture de la Renaissance, spécialisé dans la musique instrumentale solo. Ses recherches portent sur la musique au sens large et sur les études historiques, ce qui inclut la pédagogie, l’organologie, l’impression musicale et la musique urbaine, ainsi que des domaines plus traditionnels de l’analyse et de la critique du style musical.

Il est surtout connu pour son travail sur la vihuela et sa musique, sur laquelle il a écrit de nombreux livres, articles et ouvrages de référence. Il est professeur honoraire à l’Université de Melbourne et il est Chercheur Associé au Centre d’études supérieures de la Renaissance de Tours.

John Griffiths est également administrateur de la Société internationale de musicologie, ancien président de la Sociedad de la Vihuela en Espagne, rédacteur en chef du journal de la Lute Society of America, membre correspondant de la Société américaine de musicologie et il est officier de l’Ordre d’Isabelle la Catholique.

Jean-Daniel Forget
Informaticien, luthiste

Passionné par l’époque baroque, Jean-Daniel Forget est un luthiste autodidacte. Pour pouvoir jouer les tablatures oubliées des 17e et 18e siècles, depuis près de vingt ans il copie des manuscrits.

Une longue carrière d’informaticien l’ayant familiarisé avec la programmation, il utilise quotidiennement les logiciels d’écriture de musique, en particulier ceux qui traitent correctement la tablature pour les instruments à cordes pincées.

En collaboration avec Guy Grangereau, il rend disponible ses tablatures sur un site internet public qui est fréquenté par de nombreux luthistes et guitaristes.

Il a été sollicité par Miguel Serdoura pour l’aider à préparer les exemples musicaux de sa grande Méthode de Luth Baroque. Ensuite, il n’a cessé de l’assister dans la préparation de ses éditions.

Les Éditions Urtext Le Luth Doré

Les Éditions Urtext Le Luth Doré s’adressent aux musiciens et aux musicologues du monde entier et leur offrent des textes musicaux fiables et faisant autorité. Ils sont caractérisés par :

• l’impression de la musique qui est superbe et esthétique,
• l’optimisation qui rend l’utilisation pratique (tourne des pages, doigtés),
• les livres de tablature italienne qui sont édités dans les deux modes de notation : tablature italienne et française,
• la haute qualité qui est faite pour durer (couverture, papier, reliure),
• les préfaces originales et modernes qui sont en anglais, français, italien, allemand...

À propos des Éditions Urtext Le Luth Doré

Nos éditions sont urtext : nous nous efforçons de fournir des textes musicaux fiables qui soient aussi fidèles que possible aux sources existantes et aux intentions des compositeurs. Bien sûr, nous sommes conscients qu'il n’est pas possible de reconstituer un texte original urtext unique. Souvent, plusieurs sources manuscrites existent pour une même pièce, et peu d'indications fiables nous permettent de déterminer la version qui représente au mieux les intentions du compositeur.

Bien que nous ne puissions pas dissiper entièrement les incertitudes historiques, nous avons comparé les textes et avons pu corriger les erreurs évidentes qui parfois peuvent même se trouver dans des manuscrits autographes. Les sources ont été méticuleusement examinées, note par note, signe par signe.

Cependant, une appréciation réfléchie des ambiguïtés inhérentes aux sources peut nous amener à modifier l’interprétation littérale.

Les observations les plus importantes et les décisions éditoriales sont élucidées dans les préfaces, dans le commentaire critique, dans les notes, ou indiquées en tant que telles dans le texte musical. C’est pourquoi, il n’est pas surprenant qu'un éditeur investisse beaucoup de patience, de connaissances et de temps pour construire un document urtext qui soit fidèle à la source, ainsi que, nous l'espérons, aux intentions des compositeurs. Des experts reconnus, ayant des connaissances approfondies et une longue expérience préparent nos Éditions Urtext Le Luth Doré, en étroite collaboration avec notre pôle éditorial.

Chaque partition, attentivement vérifiée, préserve les doigtés originaux et la notation de l'ornementation et, en l'absence d’indications originales manuscrites, présente également des suggestions concernant des doigtés et des ornements, formulées par des maîtres modernes fidèles au style historique, qui sont utiles pour mener des réflexions avancées et qui peuvent constituer un point de départ pour la démarche des élèves vers la performance.

Nous sommes profondément reconnaissants à tous les musicologues talentueux, les enseignants musicaux et les artistes qui mettent leurs connaissances et leur expérience à notre disposition pour les Éditions Urtext Le Luth Doré.

Le Luth Doré ©2015

Rédigez votre propre commentaire
Nous avons trouvé d'autres produits que vous pourriez aimer !