Libro Primo d'Intavolatura di Chitarrone, Venetia 1604 | Front cover

Libro Primo d'Intavolatura di Chitarrone, Venetia 1604

Giovanni Girolamo Kapsberger (c.1580-1651) • Théorbe • Tablature Italienne & Française

Méthode de Luth Renaissance, avec un supplément pour l'Archiluth

Méthode de Luth Renaissance, avec un supplément pour l'Archiluth

Peter Croton (1957) • Luth Renaissance • Tablature Italienne & Française

Le Manuscrit de Dresde, Sonates pour luth | Vol. 1 à 5 | Complet

Silvius Leopold Weiss (1687-1750) • Luth Baroque • Tablature française

HT : €179,10
Disponibilité : En stock
SKU
LLDE0001-5

• Compositeur(s) : Silvius Leopold Weiss (1687-1750)
• Titre : Le Manuscript de Dresde
• Sous-titre : Sonates pour luth
• Année d'édition : c.1700-1750
• Source : Dresden Ms. D-Dl Mus. 2841-V-1
• Volumes : 1-5

Le Manuscrit de Dresde

Six volumes de tablatures françaises sont conservés à Dresde par la Sächsische Landesbibliothek, sous la cote D‐Dl Ms. Mus. 2841‐V‐1,1 à 6. D’origines diverses, 34 sonates solos sont rédigées en tablature française pour le luth baroque (à 11 chœurs pour les plus anciennes mais plus généralement à 13 chœurs). Elles sont méticuleusement rassemblées selon leur tonalité dans cinq volumes, auxquels s’ajoute un volume de musiques d’ensemble dont il ne subsiste que la partie d’un seul luth. Toutes les pièces ont été composées par Silvius Leopold Weiss, de 1706 jusqu’à ses derniers jours en 1750. Ces manuscrits sont, pour nous, l’une des plus importantes sources de la musique de ce compositeur.

Un collectionneur a rassemblé ces Sonates copiées méticuleusement ou autographes. Il les a classées selon l’accord des basses du luth et par ancienneté, rangées très soigneusement et, plus tard, reliées. De la main de Weiss, plusieurs annotations tardives au crayon dénotent un âge avancé. Dans les cinq premiers volumes nous reconnaissons trois écritures différentes : celle de Weiss lui‐même, celle du compilateur des manuscrits (dont le style de l’écriture semble avoir évolué au cours d’une longue période) et celle d’un troisième copiste, souvent moins attentif et moins précis.

La Sächsische Landesbibliothek acheta ces manuscrits en 1929, lors la vente de la collection de musique du musicologue bibliophile Werner Wolffheim (1877 ‐ 1930). Plusieurs pages furent ensuite détériorées lors des bombardements de la ville de Dresde, en 1945.

Silvius Leopold Weiss (1687‑1750)

Silvius Leopold Weiss naquit en 1687 dans la bourgade de Grottkau, proche de Breslau. Son père Johann Jacob, habile luthiste, enseigna à ses trois enfants le jeu de l’instrument ainsi que les règles de l’harmonie ; il les forma à la pratique de la basse continue. Enfant prodige, le petit Silvius Leopold se produisit devant l’empereur Leopold Ie, alors très occupé par sa guerre contre Louis XIV, néanmoins très amateur de musique.

De 1707 à 1714, il séjourna en Italie. À Rome, il rencontra Arcangelo Corelli et se lia d’amitié avec les Scarlatti. Ensuite, il fut vraisemblablement au service du gouverneur de l’Autriche antérieure qui résidait à Innsbruck. En 1718, il obtint un poste lucratif dans l’orchestre de la cour de Dresde.

Une première mission le conduisit pendant huit mois à Vienne où il se mêla à la vie musicale autrichienne, tant à la cour qu’à la ville. La découverte qu’il y fit du style galant marquera dorénavant toutes ses compositions. Il se fixa à Dresde et, même s’il fit encore de nombreux voyages, il y passa le restant de sa vie. Il assura avec brio le continuo à la Cour, à l’Église et, surtout, à l’Opéra. Son jeu et ses improvisations étaient d’une qualité telle qu’il finit par être l’instrumentiste le mieux payé et le plus demandé de la ville ; des incitations financières considérables de la cour de Vienne ne le détournèrent pas de ce poste.

Silvius Leopold Weiss fréquenta les meilleurs musiciens de son temps. Il fut apprécié de princes, eux‐mêmes souvent joueurs de luth. Ainsi, entre 1725 et 1730, il fit quelques séjours à Prague pour enseigner son art au Prince de Lobkowitz et à sa femme ou à Johann Antonin Losy von Losimthal (le comte Logy) gouverneur impérial de Bohême ou encore à Ludwig Joseph Cajetan, baron von Hartig, gouverneur impérial de la ville de Prague. Silvius Leopold Weiss rencontra et fit de la musique avec Johann Sebastian Bach à l’époque où celui‐ci, résidant à Leipzig, venait visiter son jeune fils Wilhelm Friedmann alors organiste à Dresde. Weiss fut le principal instigateur de modi cations essentielles de l’instrument : l’ajout d’un treizième chœur, puis l’allongement des chœurs graves par un second cheviller qui permit leur montage sur une extension du manche, à la manière du théorbe.

Silvius Leopold Weiss fut un musicien accompli dont les compositions très solides le placent au rang de ses grands contemporains : Johann Sebastian Bach, Georg Friedrich Händel ou Jan Dismas Zelenka. Cependant, il n’a composé que pour son instrument. Sa pratique quotidienne du continuo et de l’improvisation a marqué profondément toute son œuvre. Sa touche se reconnait dans les Préludes non mesurés et dans sa façon savante de développer des marches harmoniques très élaborées. Il exploite toujours avec brio les spécificités de l’accord de cet instrument.

Silvius Leopold Weiss mourut le 16 octobre 1750, laissant dans le besoin son épouse Marie–Elizabeth et ses sept enfants. Seul Johann Adolf Faustinus (1741‐1814) suivit les traces de son père et fut luthiste de chambre à la cour de Dresde. Silvius Leopold Weiss fut enterré hors de la ville, dans le Katholischer Friedhof.

Jean‐Daniel Forget | Le Luth Doré ©2015

Sonate 33 en Fa Majeur
Prélude
Allemande
Courante
Bourrée
Sarabande
Menuet 1
Menuet 2
Gigue

Sonate 32 en Fa Majeur
Allemande
Courante
Sarabande
Bourrée
Menuet 1
Menuet 2
Gigue

Sonate 1 en Fa Majeur
Allemande
Courante
Bourrée
Sarabande
Menuet
Gigue

Sonate 28 en Fa Majeur
Allemande
Courante
Bourrée
Sarabande
Menuet
Presto

Sonate 34 en Ré mineur
Prélude
Allemande
Courante
Bourrée
Menuet
Sarabande
Menuet
Gigue

Sonate 11 en Ré mineur
Fantasia
Allemande
Courante
Gavotte
Sarabande
Menuet
Gigue

Sonate 35 en Ré mineur
Allemande
Adagio
Courante
Paysanne
Sarabande
Adagio
Menuet
Allegro

Sonate 36 en Ré mineur
Allemande
Courante
Bourrée
Sarabande
Menuet
Allegro

Sonate 37 en Do Majeur
Prélude
Allemande
Courante
Bourrée
Sarabande
Menuet 1
Menuet 2
Presto

Sonate 38 en Do Majeur
Prélude
Allemande
Courante
Bourrée
Sarabande
Menuet
Presto

Sonate 39 en Do Majeur
Ouverture
Courante
Bourrée
Sarabande
Menuet
Presto

Sonate 40 en Do Majeur
P. S. A. S. M. L. D. de Lobkowitz
Entrée
Spiritoso
Courante
Paysanne
Sarabande
Menuet
Allegro

Sonate 41 en La mineur
Allemande
Courante
Rigaudon
Sarabande
Menuet
Gigue

Sonate 42 en La mineur
Allemande
Largo
Allegro
Bourrée Posato
Sarabande
Menuet
Gigue
Presto

Sonate 29 en La mineur
Entrée
Courante
Musette
Menuet
Sarabande
Paysanne

Sonate 43 en La mineur
Allemande
Andante
Courante
Bourrée
Sarabande Andante
Menuet 1
Menuet 2
Presto

Addendum
Sarabande
Sarabande
Presto

Sonata 12 en La Majeur
Suonata del Sigre Weiss
Prélude
Allemande
Courante
Bourrée
Menuet
Ciacona del Sigr. S. L. Weiss

Sonate 44 en La Majeur
Prélude
Allemande
Courante
Bourrée
Sarabande
Menuet
Gigue 1
Gigue 2

Sonate 16 en La Majeur
Allemande
Paysanne
Sarabande
Vivace
Menuet
Gigue

Sonate 45 en La Majeur
Introduzzione, Allegro, Largo
Courante
Bourrée
Sarabande Grave
Menuet
Presto

Sonate 46 en La Majeur
Ouverture Largo, Allegro
Courante
Bourrée
Sarabande
Menuet
Presto

Sonate 47 en La Majeur
Suonata del Sig.re S.L.Weiss
Entrée
Courante
Rondeau
Sarabande
Menuet
Allegro

Sonate 48 en Fa‐dièse mineur
Suonata del Sig.re S.L. Weiss
Prélude
Allemande Andante
Courante
Bourrée
Sarabande Andante
Menuet
Presto

Addendum
Sarabande

Sonate 4 en Si bémol Majeur
Suonata del Sigre. Sylv. Leop. Weiss.
Prélude, Ouverture, Allegro
Presto
Courante
Bourrée
Gavotte
Menuet
Menuet

Sonate 49 en Si bémol Majeur
Allemande
Courante
Bourrée
Sarabande Grave
Menuet
Presto

Sonate 15/23 en Si bémol Majeur
Allemande
Courante
Moderato
Bourrée
Sarabande
Menuet
Gavotte
Gigue

Sonata 50 en Si bémol Majeur
Introduzzione
Courante
Bourrée
Sarabande
Menuet
Presto

Sonate 21 en Fa mineur
Allemande
Courante
Bourrée
Sarabande Adagio
Menuet
Gigue

Sonate 25 en Sol mineur
Prélude
Allemande Andante
Passepied
Bourrée
Sarabande
Menuet
Gigue

Sonate 51 en Sol mineur
Allemande
Courante
Bourrée
Polonoise
Menuet
Presto

Sonate 7 en Do mineur
Allemande
Courante
Sarabande
Gavotte
Gigue

Sonate 27 en Do mineur
Allemande
Gavotte
Rondeau
Sarabande
Menuet
Rigaudon
Angloise

Sonate 52 en Do mineur
Ouverture: Largo, Allegro, Vivace
Courante Assai moderato
Bourrée
Siciliana
Menuet
Presto

Sonate 30 en Mi bémol Majeur
Prélude
Allemande
Courante
Rigaudon
Sarabande
Gavotte
Menuet
Allegro assai

• Éditeur(s) : Jean-Daniel Forget & Guy Grangereau
• Période musicale : Baroque
• Instrument(s) : Luth Baroque 11c/13c
• Instrumentation : Luth Baroque solo
• Notation : Tablature française
• Édition moderne : Urtext
• Éditeur : Éditions Urtext Le Luth Doré
• Année de publication : 2015
• Collection : Lute and Theorbo Music Collection

Volume 1

• Pages : 104 pp.
• Dimensions : 230x310 mm
• Poids : 0,320g
• Reliure : Dos carré collé cousu
• ISMN : 377-0-0017-8801-2

Volume 2

• Pages : 134 pp.
• Dimensions : 230x310 mm
• Poids : 0,320g
• Reliure : Dos carré collé cousu
• ISMN : 377-0-0017-8802-9

Volume 3

• Pages : 120 pp.
• Dimensions : 230x310 mm
• Poids : 0,320g
• Reliure : Dos carré collé cousu
• ISMN : 377-0-0017-8803-6

Volume 4

• Pages : 116 pp.
• Dimensions : 230x310 mm
• Poids : 0,320g
• Reliure : Dos carré collé cousu
• ISMN : 377-0-0017-8804-3

Volume 5

• Pages : 68 pp.
• Dimensions : 230x310 mm
• Poids : 0,320g
• Reliure : Dos carré collé cousu
• ISMN : 377-0-0017-8805-0

Jean-Daniel Forget
Informaticien, luthiste

Passionné par l’époque baroque, Jean-Daniel Forget est un luthiste autodidacte. Pour pouvoir jouer les tablatures oubliées des 17e et 18e siècles, depuis près de vingt ans il copie des manuscrits.

Une longue carrière d’informaticien l’ayant familiarisé avec la programmation, il utilise quotidiennement les logiciels d’écriture de musique, en particulier ceux qui traitent correctement la tablature pour les instruments à cordes pincées.

En collaboration avec Guy Grangereau, il rend disponible ses tablatures sur un site internet public qui est fréquenté par de nombreux luthistes et guitaristes.

Il a été sollicité par Miguel Serdoura pour l’aider à préparer les exemples musicaux de sa grande Méthode de Luth Baroque. Ensuite, il n’a cessé de l’assister dans la préparation de ses éditions.

Guy Grangereau
Guitariste, luthiste

Guy Grangereau est un musicien professionnel qui a étudié le jeu de la guitare à Paris, notamment auprès du brésilien Turibio Santos. Puis, il a perfectionné ses connaissances musicales à l’école Martenot de Paris.

Depuis 1984, il a donné des cours de guitare et de piano et, pendant vingt ans, il a enseigné la guitare dans des écoles de musique.

Son instrument de prédilection est une guitare (Maurice Dupont) initialement à 13 cordes, à laquelle a été ajoutée une 14e corde ; plus récemment, deux cordes et un manche théorbé pour les quatre dernières cordes ont été ajoutés. Cet instrument à 16 cordes peut être accordé en tierces (accord ouvert) ; il l’utilise pour transcrire des œuvres composées pour clavecin. Il joue également un luth baroque théorbé à 14 chœurs (Stephen Murphy).

Depuis 2010, il collabore avec Jean-Daniel Forget pour la copie des manuscrits de luth baroque allemand des 17 et 18e siècles, en apportant plus particulièrement son expertise musicale à la révision de l’œuvre de Silvius Leopold Weiss.

Le Luth Doré Urtext Editions

The Le Luth Doré Urtext Editions offer musicians and musicologists worldwide reliable and authoritative musical texts. The main features are:

• superb and aesthetically appealing music engraving
• optimized for practical use (page turns, fingerings)
• books originally in Italian tablature are published in both Italian and French tablatures
• high-quality and durable (cover, paper, binding)
• both original and modern prefaces, documentation of the corrections made and explanatory footnotes in English, French, Italian, German …

About Le Luth Doré Urtext Editions

Our editions are urtext: we strive to provide reliable musical texts that are as true as possible to the existing sources and the composer’s intentions. We are aware, of course, that it is impossible to reconstruct the one and only urtext. Often, several manuscript sources exist for the same piece, and there is little reliable guidance for determining which version best represents the composer's intentions.

Although we cannot entirely dissipate historical uncertainty, we can compare texts and correct obvious errors, which sometimes occur even in autograph manuscripts. Sources have been meticulously examined - note by note, mark by mark.

When facing ambiguity inherent to the sources, wise editorial judgment must take the place of textual certainty.

The most important observations and editorial decisions are elucidated in the prefaces, in the critical commentary, in footnotes, or marked as such in the musical text. It therefore comes as no surprise that an editor has to invest a great deal of patience, knowledge and time when piecing together an urtext that is true to the source and, hopefully, to the composers’ intentions as well. Proven specialists with extensive knowledge and experience edit our Le Luth Doré Urtext Editions in close cooperation with our Editorial Department.

Each verified musical text preserves the original fingerings and notation of ornamentation and, in the absence of original manuscript notations, also sets forth helpful suggestions by modern masters regarding useful fingerings and ornaments faithful to historical style, as a stimulus to further thought and a starting point for the student's approach to performance.

We are deeply grateful to all the extraordinary musicologists, music teachers and artists that put their knowledge and experience at our disposal for Le Luth Doré Urtext Editions.

Le Luth Doré ©2015

Rédigez votre propre commentaire
Nous avons trouvé d'autres produits que vous pourriez aimer !